Storia rurale e non soltanto: alcune segnalazioni di call

Convegno internazionale a Roma promosso da Aispe e Sise: call for papers
5 febbraio 2020
Assemblea il 21 marzo prossimo: l’invito del Presidente Taccolini
18 febbraio 2020
Storia rurale e non solo: ecco alcune opportunità per i prossimi mesi.
Rural Sociological Society Awards 2020
Deadline for submissions: 28 February 2020
The RSS Awards Committee is seeking submissions for the following awards:
Distinguished Service to Rural Life
Distinguished Rural Sociologist
Excellence in Research
Excellence in Instruction
Excellence in Extension and Public Outreach
Certificate of Appreciation
The Fred Buttel Outstanding Scholarly Achievement Award 2020 (Book)
The Olaf Larson Graduate Student Paper Award
When nominating someone for any award, nominators should consider whether the candidate meets the standards outlined by the RSS Code of Ethics. RSS award winners are expected to meet these standards: https://www.ruralsociology.org/rss-ethics.
Detail description and criteria for all awards can be found at: http://www.ruralsociology.org/directions—nominations-for-rss-awards
Nomination packets should include a cover letter cover letter from the principal nominator outlining the major contributions of the nominee, a biographic sketch of the candidate/organization, brief materials (e.g., brochure, report, etc.) describing the project or program if nominee is an organization or collective, and two to four letters of support.
Nomination packets should be submitted by February 28, 2020 to Gretchen Thompson, via email as.pdf application packets to: gthompson@fhi360.org
RHN 11/2020 | Call
Organisers: Morgane Montagnat and Lionel Pabion (Université Lumière Lyon 2 / Laboratoire d’Études Rurales)
19 June 2020, MSH Lyon St-Etienne, 14 avenue Berthelot, 69007 Lyon, France
Deadline for proposal submissions: 28 February 2020
Call for Papers:
Journée d’études jeunes chercheurs·ses
Temps libre. Ruralités, loisirs et sociabilités
Étudier la construction de nouvelles sociabilités rurales au XIXe siècle est un chantier historiographique qui a été entamé, dans le sillage notamment des travaux de Maurice Agulhon, d’Alain Corbin ou de Jean-Claude Farcy, mais une histoire des loisirs ruraux au XXe siècle reste encore largement à écrire. Parallèlement, la question des loisirs comme espaces-temps privilégiés de sociabilité (qu’il s’agisse de pratiques musicales, sportives, artistiques, de plein air) dans les espaces ruraux contemporains, largement recomposés, a été abordée partiellement (Bourdieu, Renahy, Gambino, Richez, Garcia Catala, Coquard, Chauveau, Delfosse, Georges, David, Cahagne), mais le champ reste encore à explorer et à renouveler. Malgré une certaine invisibilité de ces objets (loisirs, sociabilités, ruralités), de nombreux chercheurs·ses de disciplines différentes (histoire, géographie, sociologie, anthropologie) les abordent, au cœur ou parfois au détour de leurs travaux.
Cette journée d’études entend créer des liens nouveaux entre jeunes chercheurs·ses, ruralistes ou non, qui étudient à leur façon les thématiques transversales que sont les places, rôles et fonctions des loisirs et des sociabilités dans les espaces ruraux dans le but de revitaliser ces questionnements en créant des liens entre des disciplines parfois éclatées mais toujours complémentaires.
Deux axes principaux, non exclusifs, de réflexion sont proposés. Les propositions pourront donc s’y rattacher mais toute autre communication proposant un autre regard sur les loisirs et sociabilités en milieu rural est également bienvenue.
Axe 1 : Les spécificités du rural
Il s’agit d’abord de se poser la question d’une éventuelle spécificité du monde rural par rapport à la question des loisirs et des sociabilités. Observe-t-on en milieu rural des formes de loisirs, de rencontres et de liens qui peuvent lui être spécifiques voire qui participent à la définition de nouvelles ruralités ? Au contraire, ou complémentairement, comment les pratiques de loisirs et les dynamiques sociales observables peuvent-être au fondement de liens plus multiples, plus profonds et plus hybridés entre territoires, entre urbain et rural, entre local et global ? En somme, quels effets de passerelle et/ou de circonscription sont révélés ou alimentés par les pratiques de loisirs ou par les sociabilités aujourd’hui ? En outre, en quoi les espaces ruraux en tant peuvent constituer en eux-mêmes des espaces de loisirs pour toute une partie de la population citadine ? Avec quelles rétroactions sur les populations locales ? La question des lieux dédiés aux pratiques de loisirs peut également être posée : quels lieux sont investis (salles des fêtes, équipements culturels, gymnases, cinéma, cafés, espaces de plein air, etc) et quelles politiques d’équipement sont dédiées aux espaces ruraux, avec quelle intentionnalité, suivant quelle temporalité et en direction de quels publics ? Les propositions peuvent aussi s’attacher à étudier les permanences et les recompositions des formes de loisirs et de sociabilités en milieu rural, conjointement à leur profonde mutation au cours du XXe siècle et à ses reconfigurations actuelles. Parmi celles-ci, une attention particulière pourrait être accordée au fait associatif comme élément structurant et évolutif des activités de loisirs et plus largement des sociabilités en milieu rural. Plus largement, il pourra également s’agir de voir qui sont les acteurs et les organisateurs des loisirs en milieu rural et quelles formes d’institutionnalisation, même à la marge, sont repérables et identifiables dans le temps.
Axe 2 : Une intersection (loisirs-sociabilités-rural) propice à l’interdisciplinarité et à l’expérimentation
Cette journée d’études se veut résolument tournée vers un dialogue interdisciplinaire, et fait appel aux chercheurs·ses en histoire, en géographie, en sociologie, en ethnologie, en STAPS, entre autres, qui étudient chacun·e à leur manière ces questions.En outre, cette journée se veut aussi être l’occasion de se poser collectivement la question des interactions entre nos catégories d’observation (monde rural), nos objets d’études et leur possible imbrication/hiérarchie/distinction (culture, loisirs, sociabilité) et les cadres théoriques, méthodologiques, épistémologiques par lesquels nous les appréhendons. Comment la question des loisirs et des sociabilités, tout particulièrement combinée à celle du rural, se propose souvent comme un champ d’expérimentation de la recherche ? Quels croisements disciplinaires, propositions méthodologiques, éventuels croisements avec la société civile s’opèrent autour de ces objets ? Il s’agira donc d’explorer les manières qu’ont les notions de ruralité, de sociabilité, de loisirs d’agir sur nos manières de fabriquer, de mettre en œuvre et de partager la recherche.
Mots clés : culture, sociabilités, rural, associations, loisirs
Format d’intervention
Nous souhaitons laisser les jeunes chercheurs·ses libres de leur format d’intervention. Le temps alloué à chacun.e sera de 20 minutes pendant lesquelles l’intervenant pourra présenter le contexte de sa recherche (objet, méthode, problématique, résultats ou pistes de résultats). Nous invitons ensuite les intervenants·es à partager, par exemple, quelques pistes de réflexions s’inscrivant dans les axes thématiques de cet appel et qui pourront être explorées collectivement ou à mettre en débat un problème (enjeu théorique ou pratique) qui se pose, au regard de ces axes, dans leurs recherches. Nous restons ouvert.e.s à toute autre proposition de format d’intervention.
Modalités de soumission
Cette journée d’étude Jeunes Chercheurs.ses s’inscrit dans une dynamique trandisciplinaire : tous les jeunes chercheurs.ses travaillant sur les thématiques mentionnées dans cet appel sont invités à proposer, jusqu’au 28 Février 2020, une proposition de communication de 1500 signes maximum, précisant également leurs rattachements scientifique (disciplinaire) et institutionnel (Université, Laboratoire). Les propositions sont à envoyer conjointement aux deux adresses : lionel.pabion@univ-lyon2.fr et morgane.montagnat@univ-lyon2.fr
A noter que, malheureusement, le budget de cette journée ne permet pas de couvrir les frais de déplacement des communicant.e.s : il est donc préférable de demander l’appui de vos laboratoires et universités respectives.
Calendrier
Soumission des propositions jusqu’au 28 Février 2020.
Retours courant Mars 2020.
Journée d’étude le 19 Juin 2020 à Lyon.
Comité d’organisation
Morgane Montagnat – doctorante en Géographie (Université Lumière Lyon 2 / Laboratoire d’Études Rurales), morgane.montagnat@univ-lyon2.fr
Lionel Pabion – ATER, doctorant en histoire (Université Lumière Lyon 2 / Laboratoire d’Études Rurales), lionel.pabion@univ-lyon2.fr